Ubaye04 - Pour le plaisir des yeux

Ubaye04 - Pour le plaisir des yeux

84 - Roussillon & les ocres


84 - Roussillon & les ocres (Diaporama)

84 - Roussillon - village - vue d'ensemble (5).jpg

 

Roussillon (Vaucluse)

 

Roussillon est une commune française située dans le département de Vaucluse et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

 

Ses habitants sont appelés les Roussillonnais.

 

Le village est classé parmi les plus beaux villages de France et fait partie du périmètre Parc naturel régional du Luberon.

 

Roussillon est situé au cœur de la vallée nord du Luberon, entre le « petit » Luberon et les Monts de Vaucluse. La commune est localisée entre Joucas et Saint-Saturnin-lès-Apt au nord, Gordes et Goult à l'ouest, Gargas à l'est etBonnieux et la route nationale 100 au sud.

 

Roussillon est célèbre pour la richesse de ses ocres. De grandes carrières ont été exploitées depuis la fin du XVIIIe siècle et ont employé mille personnes jusqu'en 1930 mais, aujourd'hui, afin de ralentir les dégradations du site, il est interdit d'en ramasser sous peine d'amende.

 

Végétation

 

Les pins d'Aleppins maritime et pins sylvestres ont particulièrement bien colonisé ce secteur et gagné du terrain sur les autres espèces comme les chênes blancs et chênes verts qui n'occupent maintenant plus que des surfaces discontinues et limitées. Rares formations de peupliers blancs (vallon en contrebas du chemin de Marseillais).Pour la culture, beaucoup de vignes et quelques céréales.

 

Histoire

 

Au XIIe siècle, l’abbaye Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon y possède l’église Sainte-Croix, et en perçoit les revenus. Seigneurie des d'Agoult, des Vins, puis des l'lsle jusqu'à la Révolution.

Charles IX passe dans le village lors de son tour de France royal (1564-1566), accompagné de la Cour et des Grands du royaume : son frère le duc d’AnjouHenri de Navarre, les cardinaux de Bourbon et de Lorraine.

 

Durant des années, c'est autour de la richesse naturelle qu'offrait le sol que l'activité économique de la commune se tournait : l'ocre !

Au XVIIIe siècle, avec l'augmentation des besoins en fer mais aussi la diversification et modernisation des techniques de traitement des textiles (métiers à tisser) et besoin de teintures, l'exploitation de l'ocre sur Roussillon s'intensifie. De très nombreuses carrières, dont certaines sont toujours visibles, entourent le bourg, mais aussi d'anciennes usines d'ocre (comme l'ancienne usine Mathieu maintenant reconvertie en Conservatoire). Ces carrières et usines étaient disséminées sur plusieurs communes. En plus de Roussillon, on peut noter VillarsGargasRustrel (et son Colorado provençal) et Gignac.

 

Au XXe siècle, les moyens modernes d'extraction ainsi que la découverte de gisements plus rentables ont peu à peu fait fermer toutes les mines. Au début des années 80, le tourisme a remplacé cette industrie minière.

 

Tourisme

 

Comme l'ensemble des communes du Luberon, le tourisme joue un rôle, directement ou indirectement, dans l'économie locale.

Hôtels, gîtes, chambres d'hôtes, camping, centres équestres, etc. Les variétés d'ocres et les couleurs ont su susciter l'intérêt des artistes comme des touristes.

On peut considérer trois principales sortes de tourisme en Luberon. Tout d'abord, le tourisme historique et culturel qui s'appuie sur un patrimoine riche des villages perchés ou sur des festivals. Ensuite, le tourisme détente qui se traduit par un important développement des chambres d'hôtes, de l'hôtellerie et de la location saisonnière, par une concentration importante de piscines et par des animations comme des marchés provençaux. Enfin, le tourisme vert qui profite des nombreux chemins de randonnées et du cadre protégé qu'offrent le Luberon et ses environs.

 

Agiculture

 

On trouve sur la commune vignes, fruits, champignons...

La commune produit des vins AOC Ventoux. Les vins qui ne sont pas en appellation d'origine contrôlée peuvent revendiquer, après agrément le label Vin de pays d'Aigues

 

Lieux et monuments

 

Roussillon est, après Gordes, le deuxième village le plus visité du Luberon et possède le label de Plus beau village de France. Le mieux est de découvrir Roussillon un matin ensoleillé par l'Est, soit en arrivant par la route deSaint-Saturnin-lès-Apt, la vue est alors magique, le village apparaissant au sommet d'une colline abrupte et ses teintes rouges sont avivées par le soleil ; soit par la route de Goult, où le rouge de l'ocre apparaît petit à petit au milieu des pinèdes pour d'un seul coup envahir tout le paysage. Plusieurs parkings à la périphérie permettent de limiter le nombre de voiture dans le centre du village.

La sinueuse rue centrale, qui conduit au sommet du village, est bordée de galeries d'art, de boutiques de produits provençaux et de jolies maisons des XVIIe et XVIIIe siècles. En haut, l'église Saint-Michel possède une belle façade du XVIIe siècle et jouxte une falaise d'où l'on a un panorama magnifique sur 360°, avec table d'orientation.

À quelques centaines de mètres du cœur du village, côté sud-est, ne pas manquer le sentier des ocres (payant), dont les teintes vont du jaune au violet. Ce sentier aménagé, balisé et agrémenté de panonceaux didactiques permet de découvrir la flore particulière des collines d'ocres (yeuses, chênes blancs, genévriers...) ainsi que les étonnants paysages formés par les anciennes carrières : action de l'homme mais aussi de l'érosion sculptant ces aiguilles des fées au-dessus de la fameuse chaussée des géants.

Pour permettre aux visiteurs de bien mesurer la richesse des ocres de Roussillon, un Conservatoire des ocres et pigments appliqués ouvert au public a été fondé.

 

Légende

 

La légende de Roussillon :

 

Dame Sermonde s'était éprise de Guillaume de Cabestan, à cause des nombreuses absences de son époux, le Seigneur Raymond d'Avignon.

Quand son mari le découvrit, il le tua lors d'une partie de chasse, et lui arracha son coeur, qu'il fit cuisiner le soir même pour sa femme...

En apprenant la recette spéciale, dame Sermonde s'exclama "Vous m'avez offert un si bon repas que jamais je ne veux plus en goûter un autre".

Son mari sentant qu'il la perdait se leva avec son épée et Dame Sermonde s'échappa et tomba de la falaise...

On dit que son corps a coloré à jamais le paysage de Roussillon...

 

 

sanstitre1vru.png


06/03/2014
2 Poster un commentaire

Recherche

Vous recherchez ? :