Ubaye04 - Pour le plaisir des yeux

Ubaye04 - Pour le plaisir des yeux

27 - Evreux


27 - Evreux

27 - Eure - Evreux.jpg

 

 

 

EVREUX – EURE-27

 

Évreux est une commune française, préfecture du département de l’Eure. Elle est la troisième ville de la région Haute-Normandie, après Le Havre et Rouen.

 

Le nom d’Évreux (Ebroïcum au Moyen Âge) trouve son origine dans celui de la tribu gauloise des Eburovices, littéralement ceux qui vainquent par l’if (eburo signifie if en gaulois.

 

Elle est située dans la vallée de l’Iton au cœur d’une grande forêt qui porte son nom.

 

Pendant l’Antiquité, Évreux portait le nom de Mediolanum Aulercorum ; elle était la capitale du peuple des Aulerques Éburovices et fut fondée à la fin du Ier siècle av. J.-C. Au début du Haut-Empire, ces derniers honoraient les dieux romains dans le sanctuaire de Gisacum à cinq kilomètres de la cité.

 

Évreux était également dotée d’édifices publics tels qu’un théâtre, un forum, des thermes, aujourd’hui connus sous le nom de thermes romains du Vieil-Évreux.

 

Située sur un carrefour de voies terrestres (Rouen/Chartres et Évreux/Paris), la cité a développé un commerce florissant.

Les vases déposés dans la nécropole du Clos au Duc témoignent d’échanges avec le centre de la Gaule .

À la fin du IIIe siècle, dans le contexte des raids barbares, la ville s’entoure d’un rempart que l’on peut voir aujourd’hui en partie dans le musée municipal.

 

Taurin est le premier évêque d’Évreux.

Évreux devint en 989 le siège du comté d'Évreux et de l’évêché d'Évreux.

Les Normands la prirent en 892, Lothaire la pilla en 962.

Elle fut saccagée par Henri Ier d'Angleterre en 1120, et brûlée par Philippe-Auguste en 1194.

Il est à remarquer que la Famille Devereux que l'on retrouve en Angleterre (notamment en Essex dont plusieurs comtes étaient des Devereux) et en Irlande tire son nom de la ville.

 

Durant le XIVème siècle et la première moitié du XVème, la Maison d'Evreux, branche cadette de la dynastie capétienne, connut son apogée. Avec le mariage de Philippe d'Evreux avec Jeanne II de Navarre, des d'Evreux reignèrent sur le Royaume de Navarre.

La lignée principale s'étint en 1400 avec la mort de Charles d'Evreux, tandis que la lignée navarraise (la Maison capétienne d'Evreux-Navarre) persista jusqu'en 1441.

 

Aujourd'hui, un quartier d'Evreux est nommé Navarre.

 

Pendant la Guerre de Cent Ans, la ville est prise en 1418 par le roi anglais Henri V.

Elle retourne à la souveraineté du roi de France en 1440 grâce à l’action de Robert de Flocques.

En 1793, François Buzot essaya vainement de faire de cette ville un centre de résistance contre la Convention.

Dès 1855, la mise en service de la ligne de chemin de fer Mantes-Lisieux impose l’ouverture d’un «embarcadère» qui, vite insuffisant, fut remplacé par la nouvelle gare, laquelle fut mise en exploitation le 21 décembre 1887.

 

La ville a subi de forts dommages au cours de la Seconde Guerre mondiale et la plus grande partie de son centre a été reconstruite.

Le musée municipal ouvre ses portes en 1961.

La ville connaît une croissance rapide au cours des années 1970, avec l’implantation d’industries de transformation.

La création du quartier de la Madeleine situé au sud de la ville. L’amélioration des relations avec Paris permet à une importante population d’employés parisiens de s’implanter à Évreux.

(Industrie pharmaceutique : Glaxo Smith Kline; Éditions Atlas ;Imprimerie Hérissey (groupe CPI), Base aérienne 105 Évreux-Fauville).

 

Évreux est le siège d'un évêché depuis le milieu du IVe siècle, fondé par Saint Taurin, premier évêque d'Évreux.

Le diocèse d'Évreux fut remodelé suite au Concordat de 1801, correspondant désormais au département de l'Eure.

La cathédrale Notre-Dame, où se trouve la cathèdre, siège de l'évêque, est la marque visible de la capitale du diocèse.

Le palais épiscopal, ancien évêché, est aujourd'hui désaffecté, reconverti en musée.

Un centre diocésain existe aujourd'hui, le centre Saint-Jean, regroupant les services du diocèse, dans le quartier de Nétreville.

 

La ville d'Évreux est aujourd'hui découpée en deux paroisses principales, ce à quoi il faut ajouter que deux quartiers de la ville sont rattachés à des paroisses comprenant d'autres villes et villages, à savoir :

- Paroisse Notre-Dame/Saint-Taurin

- Cathédrale Notre-Dame-d'Évreux.

- Église abbatiale Saint-Taurin-d'Évreux.

- Paroisse La Madeleine/Nétreville

- Église Sainte-Marie-Madeleine-d'Évreux.

- Église Sainte-Thèrèse-de-l'Enfant-Jésus-de-Nétreville.

 

À cela s'ajoute :  

 

- Église Saint-Michel-d'Évreux, pour le quartier Saint-Michel, comprise dans la paroisse Saint-Jean-Baptiste-du-Val-Iton.

- Église Saint-Germain-de-Navarre, pour le quartier de Navarre, comprise dans la paroisse Notre-Dame-de-l'Alliance.

- Eglise Evangélique d'Évreux, rue Maréchal-Joffre.

- Centre Evangélique d'Évreux, rue Georges-Bernard

- L'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, Branche (sorte de paroisse) d'Évreux, a sa chapelle rue Isambard.

 

La ville d'Évreux dispose de deux salles de prières dans le quartier de la Madeleine, rue de la forêt (salle Assalam, salle chemin de la réussite) et une autre dans le quartier de Nétreville pour le culte musulman.

 

Monuments :

 

Malgré les destructions de la Seconde Guerre mondiale, il subsiste quelques monuments notables, dix d'entre eux sont classés ou inscrits aux Monuments Historiques :

 

Les monuments classés :

 

- Le beffroi (Tour de l’Horloge), classé en 1862.

- L’évêché, qui abrite aujourd’hui les collections du musée d'Évreux. La salle archéologique présente les découvertes de la région, de la préhistoire à la période gallo-romaine. La statue en bronze de Jupiter Stator, provenant du site de Gisacum, constitue l’une des plus belles pièces de la collection. Plusieurs salles sont consacrées au Moyen Âge (mitre de Jean de Marigny, anneau épiscopal de Jean de La Cour d’Aubergenville, statues). On peut voir également plusieurs tapisseries d’Aubusson (xive siècle). Le premier étage rassemble des œuvres des xviie siècle et xviiie siècle ainsi qu’une belle série de montres anciennes. Le deuxième étage est consacré à la peinture et la sculpture du xixe siècle (Flandrin, Boudin, Rodin, Gérôme). Le bâtiment et ses dépendances sont classés depuis 1907 . Le jardin est un site classé depuis 1933.

- La cathédrale Notre-Dame, de style gothique composite et plutôt tardif, classée depuis 1862.

- L’église Saint-Taurin possède la châsse de Saint Taurin qui est un des chefs d’œuvre de l’orfèvrerie médiévale en France, classée en 1840.

- Les vestiges des remparts du ive siècle, qui délimitaient un espace de 9 hectares, classés depuis 1941.

- Les terrains de l'ancien immeuble "Gomel", situés aux abords de la cathédrale, classés en 1937.

- L'ancien couvent des Capucins, devenu un lycée, classé en 1931.

 

Les monuments inscrits à l'inventaire supplémentaire :

 

- Le théâtre de pur style italien qui fut construit en 1903 d’après les plans de l’architecte Léon Legendre. Il tient, conjointement au théâtre de Louviers, le label de scène nationale. Ce théâtre est actuellement en cours de travaux depuis le mois d'Août 2008. Inscrit depuis 2002.

- L'ancien couvent des Cordeliers, dernier vestige de l' architecture franciscaine médiévale en Normandie, partiellement inscrit en 1994.

L'ancien couvent des Ursulines, devenu une caserne, inscrit en 1975.

 

Evreux est jumelée avec :

 

 

Rugby (Royaume-Uni),

Rüsselsheim (Allemagne),

Sueca (Espagne),

Djougou (Bénin).

889075943.gif


03/01/2014
0 Poster un commentaire

Recherche

Vous recherchez ? :