Ubaye04 - Pour le plaisir des yeux

Ubaye04 - Pour le plaisir des yeux

84 - Gordes


84 - Gordes - Vaucluse (diaporama)

00000 (5).jpg

 

 


00000 (6).jpg

 

 

 

 

00000 (3).jpg

 

Gordes

 

Département du Vaucluse - Luberon - Population : 2.500 h.

A 38 km à l'Est d'Avignon. Prendre la N100 vers Apt puis la D2 vers le Nord-Est.


Dressé au bord du plateau du Vaucluse, Gordes compte parmi les villages vedettes du Luberon où de nombreuses célébrités et artistes ont élus domicile. 

Ses maisons en pierre sèche de couleur blanche ou grise s'alignent en spirale autour du rocher sur lequel est posé le village avec à son sommet l'église et le château qui font face aux collines du Luberon.

Sa situation privilégiée, son charme exceptionnel et son architecture typique lui ont valu d'être classé "un des plus beaux villages de France

En vous baladant dans ses petites ruelles caladées qui se glissent entre les hautes maisons du village, vous découvrirez ça et là des portes anciennes superbes, des voûtes et des murs de pierres plates savamment restaurés et au détour d'une terrasse, un panorama somptueux vous sera offert sur la vallée et la montagne du Luberon.

Au centre du village de Gordes, vous pourrez visitez son imposant château forteresse qui abrite l'hôtel de ville et le musée Pol Mara, peintre flamand contemporain du Luberon.

Le curieux village des bories est également à visiter : les bories sont des sortes de petites huttes rondes construites en pierre utilisées auparavant par les bergers et chasseurs.

En aucun cas vous ne manquerez la célèbre et très belle Abbaye de Sénanque confinée dans son vallon verdoyant. Elle est toujours habitée par les moines Cisterciens qui produisent miel, essence de lavande et liqueur. Tout l'édifice du XII° est ouvert à la visite.

Sans aucun doute Gordes est un des must du Luberon. Le village jouit d'un succès et d'une réputation mondiale qui a attiré une clientèle fortunée à l'affût de résidences secondaires... le best seller Une année en Provence de Peter Mayle a du également y contribuer...

 

A voir, à visiter : 

- Le château de Gordes (médiéval et renaissance).
- Le village des bories (bergeries, cuves à vin, ruelles et murs d'enceinte)
Abbaye de Sénanque fondée en 1148. 
- Eglise St Firmin de 1704.
Musée Pol Mara.
- Musée du Moulin des Bouillons (Monument Historique : pressoirs à olives du Ier au XVI°)

Source : http://www.provenceweb.fr/f/vaucluse/gordes/gordes.htm

 

 

 

Gordes

 

Ce village peut s'enorgueillir d'être l'un des plus beaux villages de France, avec ses ruelles caladées qui s'insinuent entre les maisons hautes, bâties à même le roc, agrippées contre ses flancs qui respirent de mille histoires et légendes.

Gordes est fier également de son superbe château dressé en son coeur nous rappelant un passé riche aussi bien en conquêtes qu'en souffrances et qui abrite désormais le Musée Pol Mara et l'hôtel de Ville.

Gordes préserve aussi sur ses terres, le village des Bories, ces curieuses constructions arrondies en pierres sèches, l'abbaye de Sénanque confinée dans son vallon verdoyant, le moulin des Bouillons et les caves du Palais Saint Firmin.

Pour ce qui est de l'âme, Gordes a pu voir se développer en son sein, l'esprit artistique avec des peintres illustres tels qu'André Lhote, Marc Chagall, Jean Deyrolle, Victor Vasarely et Pol Mara, entre autres, qui ont trouvé ici l'inspiration.

Cette culture se perpétue encore aujourd'hui avec, durant la belle saison, de nombreuses expositions dans des lieux empreints d'histoire comme l'aumônerie Saint-Jacques, la chapelle des Pénitents Blancs.. .

La commune de Gordes sauvegarde son patrimoine avec rigueur et amour afin que son succès ne le dénature pas.

Car, Gordes, est un haut lieu touristique de par son histoire, sa situation géographique exceptionnelle, ses activités culturelles de qualité ainsi que la renommée de ses restaurants et hôtels.

Gordes se doit de demeurer authentique, conservant ses traditions provençales, tout en s'ouvrant pour accueillir un tourisme qui sait l'aimer et le respecter.

 

Architecture

 

Les normes de construction sont très strictes sur l'ensemble de la commune. La pierre est omniprésente et toute nouvelle construction doit en respecter la mise en œuvre traditionnelle en plus d'enterrer les lignes électriques et téléphoniques. Cette obligation de construire en pierre, tout comme l'utilisation de tuiles canal pour les toits, la forte limitation de la hauteur, le respect de certaines normes de construction parasismique, etc., s'appliquent même dans le cadre de bâtiments agricoles.

Murs et murets sont, par tradition, toujours faits de pierres locales. Ils sont dits de "pierre sèche" lorsqu'ils sont sans mortier ou à "joints vifs" lorsqu'ils sont sans joints apparents. Parfois, les pierres de la rangée supérieure sont posées sur la tranche afin de stabiliser les dernières assises (certains murs dépassent parfois les deux mètres de haut) mais aussi de différencier un mur en bordure de propriété d'un simple mur et de délimiter ainsi les parcelles. Enfin, ce dispositif permettait d'écarter certains animaux comme les loups, maintenant disparus, car les pierres ainsi posées sont plus coupantes qu’à l’horizontale.

 

 

HISTORIQUE

 

Gordes était un oppidum de la tribu des Vulgientes ou Vordenses qui ont donné leur nom à la bourgade primitive, par la transformation coutumière du V initial en G (Vordenses - Gordenses) à l'époque Gallo-Romaine

L'histoire de Gordes remonte à une période bien antérieure et, déjà à l'époque gallo-romaine, il constituait le principal oppidum de la Cité de Cavaillon dont le diocèse était l'un des plus anciens de la Gaule. Car le hasard historique a fait de Gordes, et ceci jusqu'à la révolution, une place frontière relevant, d'une manière assez particulière, d'un diocèse situé en pays étranger. Cette frontière était d'ailleurs signalée sur toutes les cartes romaines.

La terrible insécurité, due aux multiples invasions, au cours des siècles contraignit les populations des campagnes à se réfugier sur les hauteurs. C'est l'origine de ces villages perchés. La valeur stratégique de ces agglomérations fortifiées perdurera pendant tout le Moyen Age et une partie de la Renaissance, notamment au cours des Guerres de Religion.

C'est la raison pour laquelle Gordes a vécu dans la défensive et a appris à se protéger, peut-être plus que d'autres. ce qui donne, sûrement, même de nos jours, un aspect rude et quelque peu austère à ce village, véritable labyrinthe de pierres sèches, dont les habitants, au fil des siècles, ont gardé les traces, dans leur mémoire ancestrale, des tourments du passé.

Entre les invasions multiples, les guerres de religion (y compris le massacre des vaudois), la peste, deux tremblements de terre (heureusement légers), un bombardement à la fin de la deuxième guerre mondiale, et la multitude de maux engendrés par ces événements, tel la famine et le dépeuplement, les Gordiens ont eu maintes occasions de montrer leur courage, leur force et de prouver leur attachement à ce village solidement accroché à son roc !

Classé un des Plus Beaux villages de France, Gordes a su se tailler une réputation mondiale dans le respect de son passé et de ses traditions, tout en étant un centre culturel très apprécié avec de nombreuses manifestations artistiques.

 

Lieux et monuments

 

LE CHATEAU

 

En arrivant à Gordes, on se laisse surprendre par la grandeur imposante du château et de l'église qui dominent le village, pour mieux protéger comme par le passé, ses habitants et exercer leurs influences respectives.

Le château reconstruit en 1525, existait déjà en 1031. Bien conservé et restauré avec soin, il lie l'architecture de la période troublée du Moyen Age au nouvel art de vivre de la Renaissance. L'imposant édifice est puissamment défendu par de grosses tours rondes dont la couronne de mâchicoulis supporte une terrasse pour l'artillerie, les hauts murs ont percés de trois étages de fenêtres « renaissance », on remarque aussi sur les murs, les tours et les échauguettes, les ouvertures des bouches à feu judicieusement réparties. La façade sud du château s'ouvre au soleil face au vieux Gordes ; derrière la fontaine, une porte voûtée percée dans la muraille accède par une cour intérieure à l'escalier monumental qui dessert le bâtiment..

 

LE VILLAGE DES BORIES

 

Sur les premières pentes des Monts de Vaucluse, face au Luberon, le village des Bories, avec ses bergeries, ses fours à pain, cuves à vin, aires à battre le blé, ruelles, enclos et murs d'enceinte, témoigne de l'activité laborieuse d'innombrables générations. Près de 3000 années de continuité, puisque l'origine des bories remonte à l'âge du bronze, et que les plus récentes ont été construites au XVIIIème siècle. Le Village des Bories, classé monument historique en 1977, constitue le groupement le plus important de cet habitat de pierre sèche, caractéristique du pays d'Apt, dont la plus forte concentration se trouve sur le territoire de Gordes.

Abandonné depuis plus d'un siècle, envahi par la végétation, le village avait subi les atteintes du temps et souffert de graves déprédations. Il était urgent de le restaurer et de préserver ce rare exemple d'architecture spontané heureusement intégrée au site par l'utilisation du matériau brut dans l'économie des moyens et des formes. Il est maintenant protégé, mais ouvert aux visiteurs. Organisé en musée d'habitat rural, il abrite une collection d'objets et d'outils traditionnels de la région, et réunit une documentation sur le passé de Gordes, sur les bories et l'architecture de pierre sèche en France et dans le monde.

La découverte du village des Bories est incomparable. L'harmonieuse répartition des masses horizontales et verticales, l'équilibre végétal minéral, les jeux d'ombre du levant et du couchant, tout concourt au charme original d'un site privilégié que l'on visitera de préférence dans le calme et la lumière du matin.

 

L'EGLISE

 

D'origine romane (XIIème), l'église de Gordes était autrefois dédiée à Notre-Dame.

Réédifiée au XVIIIème, elle est ensuite consacrée durant deux siècles à son protecteur Saint Firmin (Évêque d'Uzès). La chapelle Saint-Eloi est dédiée aux ferronniers et serruriers, alors que celle de Saint-Crespin correspond aux cordonniers. On peut apercevoir rue des Clastres une coquille, témoin des pèlerinages en direction de Saint-Jacques..

 

LES CALADES

 

Mot provençal, pour désigner des ruelles pavées de pierres posées sur chant, sont l'une des curiosités du village..

 

L'AUMONERIE SAINT JACQUES

 

Longtemps considérée comme une chapelle ou une salle des gardes, l'aumônerie Saint-Jacques était en fait une hostellerie pour les pèlerins se rendant à Saint-Jacques de Compostelle. Les chapiteaux à décor floral sont très semblables à ceux de Sénanque. L'un d'eux présente à ses angles l'illustration des coquilles Saint-Jacques..

 

LA CHAPELLE DES PENITENTS BLANCS

 

Les premières mentions de la chapelle ont été enregistrées dans les archives municipales de 1667. Elle aurait été durant plusieurs années sous la coupelle d'une confrérie. La rue des Tracapelles signifiant la rue entre les deux chapelles, est de nos jours uniquement représentée par la chapelle des pénitents Blancs et la chapelle de la porte de Savoie..

 

LES CAVES DU PALAIS SAINT FIRMIN

 

Venez découvrir l'envers souterrain de Gordes, avec la visite des Caves du Palais St Firmin.
Classé Monument historique, ce site semi-troglodytique à la fois construit par l'homme et creusé dans la roche, entraîne le visiteur dans une immersion au coeur de l'histoire cachée de Gordes, grâce à la présence de vestiges archéologiques des activités artisanales du village du Moyen-Age (moulin à huile d'olive, silos, cuves...)

Un lieu mystérieux et envoûtant à visiter absolument!

Déroulement de la visite :

 

-Introduction à la visite par un documentaire sur l'histoire et la restauration du site.
- Visite avec audio-guides et jeux de lumières tout au long du parcours ( 9 langues disponibles)
- présentation des objets retrouvés au cours de la restauration des Caves et témoins des différentes utilisations passées du lieu.
- Espace détente et boutique en fin de visite
- ouverture exceptionnelle des jardins surplombant les Caves sur demande pour les groupes et les scolaires avec possibilité d'organiser un petit déjeuner ou un apéritif..

(http://www.gordes-village.com/html/presentation.html)

 

Évènements à Gordes

 

-       Marché hebdomadaire le mardi matin

-       Marché des Tisserands (Pâques)

-       Marché potier (juillet)

-       Fête de la Saint Vincent (janvier)

-       Fête de l'Amandier (début mars)

-       Fête du vin - Côtes du Ventoux (1er dimanche d'août)

-       Fête des votives des Imberts (dernier week-end de septembre)

-       Fête votive de Gordes (1er week-end d'octobre)

-       "Soirées d'été de Gordes" (début août) : Théâtre, Musique, Danse 

-        Expositions toute l'année

 

Transports

 

La route d'accès principale de Gordes est la route départementale D2 puis la route départementale D15, venant de Cavaillon. C'est de cette route, par dessus le rocher Bel-Air, que l'on peut observer le plus connu et le plus photographié des points de vue sur le village.

Gordes se situe à 38 kilomètres à l'est d'Avignon et de sa gare TGV, à 75 kilomètres de l'aéroport de Marseille Provence et à 87 kilomètres de Marseille. Les gares SNCF les plus proches sont à L'Isle-sur-la-Sorgue et Cavaillon.

 

Jumelages

 

Gordes est jumelé avec Annet-sur-Marne (département de Seine-et-Marne) depuis 1985. C'est autour d’un personnage commun, le peintre Victor Vasarely, citoyen d'honneur des deux villages, que ces communes ont décidé de se jumeler en 1985. La cérémonie s’est déroulée dans la salle d’honneur du château de Gordes 

 

sanstitre1vru.png


07/06/2014
2 Poster un commentaire