Ubaye04 - Pour le plaisir des yeux

Ubaye04 - Pour le plaisir des yeux

04 - Saint Geniez


2014-08-14 - Saint Geniez (04) - La Vallée sauvage (Diaporama)

LA VALLEE SAUVAGE

 

Le parc animalier vous accueille pour une balade au coeur de la montagne.

 

Vous pourrez y rencontrer:

 

Marmottes, Daims, Cerfs, Mouflons, Chamois, Chevreuils, Sangliers et bien d'autres animaux de la ferme...

 

A La Vallée Sauvage les animaux évoluent dans un cadre naturel.

 

La balade est paisible et accessible à tous.

Vous circulerez à pied dans un parc de 15 ha. 

 

Promenez vous au bord du ruisseau et appréciez les canards qui barbotent sur les étangs.

Arrêtez vous dans une prairie pour pique-niquer ou profitez du calme et de la fraîcheur des zones boisées.

 

Pour plus d'informations : accueil, accès, tarifs, heures et jours d'ouverture, etc... Cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.lavalleesauvage.com/Acces/Acces.htm

 

 

 

Plus d'images sur :

 

http://www.fp-ubaye04.com/04-saint-geniez-la-vallee-sauvage (19/08/2013)

 

http://www.fp-ubaye04.com/04-saint-geniez-la-pierre-ecrite (19/08/2013)


15/08/2014
5 Poster un commentaire

04 - Saint Geniez - La Vallée sauvage

La vallée sauvage

 

A La Vallée Sauvage les animaux évoluent dans un cadre naturel.

La balade est paisible et accessible à tous. Vous circulerez à pied dans un parc de 15 ha.

Promenez vous au bord du ruisseau et appréciez les canards qui barbotent sur les étangs.

Arrêtez vous dans une prairie pour pique-niquer ou profitez du calme et de la fraîcheur des zones boisées.

 

Egayez-vous des facéties des jeunes faons!

Surprenez la famille sanglier à l'orée de la forêt!

Profitez d'une flore variée et surprenante!

Admirez les cabrioles des chamois et mouflons!

Caressez les boules de poils dans l'espace câlins lapins!

Emerveillez-vous du paysage montagneux!

 

Informations pratiques

 

- Pour préserver le calme des animaux, les chiens ne sont pas admis dans le parc, même en laisse.

- En Juillet et Août UNIQUEMENT : vente de glaces au point d'accueil et un snack est ouvert de 12h à 15h, aux visiteurs du parc et aux personnes de passage sur la route.

- En dehors de cette période des sandwichs et des boissons fraîches sont vendus à l'accueil.

- Un parking gratuit est à votre disposition à l'entrée du parc animalier.

- La visite s'effectue à pied sur un chemin empierré.

- Une aire de pique-nique ombragée est disponible dans le parc.

- Dans le point d'accueil profitez de la boutique souvenirs.

 

Tarifs au 25/08/2013

 

- Adultes: 11 €

- Enfants (de 3 à 16 ans): 8 €

- Enfants (en dessous de 3 ans): gratuit

 

Ouverture du parc animalier

 

Pour l'année 2012 le parc sera ouvert du 13/04/2013 au 07/11/2013 inclus.

Durant cette période, le parc est ouvert tous les jours fériés.

Pour les groupes le parc peut-être visité tous les jours, sur rendez-vous.

 

Attention!

 

En 2013 le parc sera fermé les mercredis en dehors des vacances scolaires.

 

Voici les horaires et jours d'ouverture en fonction de la période pour l'année 2013 :

 

- Du 13/04/2013 au 12/05/2013 Tous les jours 10H - 19H

 

- Du 18/05/2013 au 30/06/2013 Les mercredis, samedis, dimanches et jours fériés 10H - 19H

 

- Du 05/07/2013 au 31/08/2013 Tous les jours 10H - 19H

 

- Du 01/09/2013 au 27/10/2013 Les mercredis, samedis, dimanches et jours fériés 10H - 19H

 

- Du 28/10/2013 au 06/11/2013 Tous les jours 10H - 19H

 

Contact

 

Adresse email:

info@lavalleesauvage.com

Adresse postale :

La Vallée Sauvage

04200 Saint Geniez

FRANCE

Téléphone : 04.92.61.52.85

http://www.lavalleesauvage.com

 

Accès au parc animalier

 

Pour accéder au parc animalier vous devez passer par Sisteron.

Sisteron est accessible par la A51 mais aussi par les routes nationales venant de Marseilleet de Grenoble.

 

A Sisteron

 

- Si vous arrivez de Aix en Provence, Marseille: Vous êtes au Sud de la ville de Sisteron. Vous devez la traverser entièrement. Après le tunnel, au rond point prenez la D3 et suivez la direction Saint Geniez, Col de Fontbelle sur 15km... Vous êtes au parc animalier!

 

- Si vous arrivez de Gap, Grenoble: Vous êtes au Nord de la ville de Sisteron. Au rond point, à l'entrée de la ville prenez la D3 et suivez la direction Saint Geniez, Col de Fontbelle sur 15km... Vous êtes arrivé!

 

Questions les plus fréquentes

 

Comment circule-t-on dans le parc?

 

La balade est facile et accessible à tous. Elle se fait à pied sur un terrain vallonné. Vous rencontrerez des pentes mais aussi des escaliers. La majorité du parcours se fait sur un chemin empierré et une partie se passe en forêt.

 

Peut-on circuler avec une poussette?

 

Les poussettes peuvent circuler mais certaines zones du parcours peuvent être plus délicates. Il est préférable d'utiliser un porte bébé.

 

Combien de temps faut-il pour visiter le parc?

 

C'est une promenade dans un parc de 15ha. Vous découvrirez les différentes espèces présentées tout au long de votre balade.

Prévoyez 1h30 à 2h00 pour avoir le temps d'observer chaque animal et profiter du cadre exceptionnel.

Profiter plus encore de votre sortie en faisant plusieurs fois le tour ou en restant plus longtemps devant chaque enclos, des bancs ont été placés à l'ombre pour votre confort.

De nombreuses personnes passent ainsi plusieurs heures au sein du parc animalier.

 

Peut-on amener notre chien?

 

Dans un souci de quiétude nous n'acceptons pas les chiens, car ceux ci, même sans avoir un comportement agressif envers les animaux, les stressent et les paniquent.

Ils ne sont donc pas autorisés, même tenus en laisse.

 

Est-il possible de manger sur place?

 

Vous disposez d'une aire de pique nique totalement libre au parc animalier et celle-ci est ombragée pour plus de confort en été!

En Juillet et Août des boissons fraîches et des glaces sont à votre disposition au point d'accueil.

Le snack du parc animalier est ouvert tous les jours en Juillet et Août, de 12h à 15h.

 

La flore

 

Le cadre naturel autour de la Vallée Sauvage est exceptionnel.

N'hésitez pas à admirer les nombreuses variétés de plantes et d'arbres.

Découvrez de simples primevères, des pâquerettes, du pissenlit, mais aussi des hêtres, des peupliers, des pins et bien d'autres essences végétales.

Profitez-en aussi pour découvrir quelques plantes moins connues et moins répandues comme la carline ou le datura.

 

La Vallée Sauvage fait partie de la réserve géologique des Alpes de Haute Provence par conséquent les plantes et fossiles qui s'y trouvent sont protégé, aussi il est interdit de les ramasser.

Merci de comprendre cela et de le respecter.

 

04 - Alpes de Haute Provence.jpg

00 (1).jpg

00 (2).jpg

 

 

Notes concernant le Lapin "Géant des Flandres"

 

Le géant des Flandres  est une race de lapin européen domestique d'origine Belge (région des Flandres)

Le géant des Flandres est un très grand lapin. Son poids peut atteindre 10 kg mais généralement compris entre 6,5 à 8 kg. Il a un grand corps, large et profond.

Vu de dessus il a la forme d'un rectangle. Il a une puissante musculature avec des pattes fortes.

Ses oreilles sont grandes, épaisses portées droites d'une longueur de 20 cm environ.

Il existe en dix variétés de couleurs reconnues : gris garenne, gris lièvre, gris foncé, gris fer, noire, bleue, gris bleue, bleu-gris garenne, couleur lièvre et couleur jaune sont reconnues.

Le standard français exige les caractéristiques suivantes :

- Corps grand, long, large et profond. Vu de dessus forme d’un rectangle ;

- Puissante musculature. Bonne adhérence de la peau ;

- Pattes fortes ;

- Oreilles grandes, épaisses, portées droites, d'une longueur comprise entre 19 et 20 cm

Les géants des Flandres sont connus pour avoir un tempérament calme, docile et détendu et ils peuvent tolérer la présence d'autres espèces.


19/08/2013
1 Poster un commentaire

04 - Saint Geniez – la Pierre Ecrite

Saint Geniez – la Pierre Ecrite

 

Le texte latin gravé :

 

CL, POSTVMVS DARDANVS V INL ET, PA

TRICIAE DIGNITATIS EX CONSVLARI PRO

VINCIAE VIENNENSIS EX MAGISTRO SCRI

NII LIB, EX QUAEST, EX PRAEF, PRET, GALL, ET

NEVIA GALLA CLAR, ET INL, FEM, MATER FAM

EJVS LOCO CVI NOMEN THEOPOLI EST

VIARUM VSVM CAESIS VTRIMQVE MON

TIVM LATERIB, PRAESTITERVNT MVROS

ET PORTAS DEDERVNT QUOD IN AGRO

PROPRIO CONSTITVTVM TVETIONI OM

NIVM VOLVERVNT ESSE COMMVNE ADNI

TENTE ETIAN V, INL. COM, AC FRATRE ME

MORATI VIRI CL, LEPIDO EX CONSVLA ....

GERMANIAE PRIMAE EX MAG MEMOR

EX COM, RERVM PRIVAT, VT ERGA OMN....

VM SALVTEM EORV

M STVDIVM

ET DEVO

TIONIS PVBLIC.... T...

TVLVS POSSET ......STENDI

 

Texte latin transcrit non-abrégé :

 

« Claudius Postumus Dardanus, vir inlustris et patricia dignitatis, ex consulari provinciae Viennensis ex magistro scrinii libellorum, ex questore, ex praefecto pretorio (sic) Galliarum, et Naevia Galla, clarissima et inlustris femina, mater familia eius, loco cui nomen Theopoli est viarum usum, caesis utriumque montium lateribus praestiterunt, muros et portas dederunt, quod in agro proprio constitutum tuetioni omnium voluerunt esse commune, adnitente etian (sic) viro inlustri comite ac fratre memorati viri Claudio Lepido, ex consulari Germaniae Primae, ex magistro memoria, ex comite rerum privaterum, ut erga omnium salutem eorum studium et devotionis publicae titulus possit ostendi. »

 

Traduction (Jean Guyon) :

 

« « Claudius Postumus Dardanus, homme illustre et revêtu de la dignité de patrice, ancien consulaire de la province de Viennoise, ancien maître au bureau des requêtes, ancien questeur, ancien préfet du prétoire des Gaules et Naevia Galla, clarissime et illustre femme, la mère de ses enfants, au lieu dit Théopolis, ont fourni un chemin viable en faisant tailler des deux côtés les flancs de la montagne et lui ont procuré murs et portes; ce travail accompli sur leur propre terre, ils ont voulu rendre commun pour la sureté de tous, avec l'aide de Claudius Lepidus, frère et compagnon de l'homme susnommé, ancien consulaire de (la province de) Germanie première, ancien maître (du bureau) des Archives, ancien comte des affaires privées. Afin que leur zèle à l'égard du salut de tous et le témoignage de la reconnaissance publique puissent être montrés. »  »

 

La pierre écrite à SISTERON : une inscription romaine mystérieuse.

 

Il est classique de dire que Sisteron est une porte de séparation entre la Provence et le Dauphiné. L'impression visuelle est nette : la Durance s'infiltre entre l'escarpement de la vielle ville surmontée d'une citadelle et un imposant rocher dont les strates verticales finissent dans la rivière. Mais c'est en quittant la ville, en direction de St Geniez que ce sentiment se fortifie !

Le col semble transformer les collines en alpages et la route qui longe le Riou du Jabron hausse ses lacets vers des sites d'altitude et de solitude. Au bout d'une dizaine de kilomètres, le relief devient tourmenté ; on pénètre alors dans une gorge étroite. Sur la gauche de la paroi un gros bloc se détache : c'est la pierre écrite.

Une inscription latine de plusieurs lignes en gros caractères gravée nous parle de Dardanus, dignitaire de l'empire romain, et de Theopolis (la cité de dieu).

Ici en pleine montagne solitaire, sans aucun environnement archéologique, c'est l'étonnement qui l'emporte. Nous côtoyons d'emblée, entre sabre et goupillon, les grands thèmes de la condition humaine.

 

Données historiques

 

L'inscription rupestre énumère les titres de Dardanus. Parmi eux, il y avait notamment une importante charge d'état : celle de préfet du prétoire des Gaules. Son nom, gravé dans la pierre, est de suite suivi de la mention « vir illustris » qui le place au sommet de l'aristocratie.

 

Les historiens nous relatent un épisode fameux de la vie de Dardanus.

Nous sommes à l'époque du déclin de l'empire romain qui se trouve assailli par la poussée des barbares envahissant la Gaule. Devant ces dangers et les craquements de l'empire apparaissent des personnages qui veulent prétendre au pouvoir impérial. Parmi eux, un Gallo-Romain, Jovin, prend le pouvoir avec ses partisans et s'installe à Trèves.

Nous sommes sous le règne d'Honorius, vers 410, et l'empereur défend son siège.

C'est Dardanus qui va traquer l'usurpateur et ses acolytes. Capturé, Jovin sera remis à Dardanus qui l'exécutera de ses propres mains. Dans l'exercice de ses fonctions, le préfet des Gaules nous apparaît sous un jour brutal. Au service de son empereur, il n'hésite pas à tuer un captif. C'est que nous sommes dans une période de troubles et de guerre. L'empire s'effondre et les invasions continuent.

En 410, Rome sera mise à sac par Alaric.

 

Données Bas Alpines

 

Mais ici dans le défilé de la Pierre Ecrite (la « Clusa Cardaonis » du XI ème siècle) nous sommes bien loin, en pleine montagne, du théâtre des opérations barbares. Et pourtant c'est ici-nous dit la Pierre Ecrite que Claudius Postumus Dardanus se serait retiré pour créer son propre domaine (in agro proprio) un lieu du nom de THEOPOLIS (la cité de Dieu).

Et Dardanus de fournir une voie d'accès à son domaine en taillant les flancs de la montagne. Un paysage alpin qui, sans doute, faisait suite à la Via Domitia qui longeait la Durance avant de suivre le cours du Riou du Jabron.

Le nom donné au domaine : THEPOLIS, décuple notre curiosité. C'est, en effet, une forme hellénisée du titre de l'ouvrage de St. Augustin « de civitate dei » (la cité de Dieu) commencé en 413. De fait, notre homme, replié dans les solitudes montagneuses des environs de Sisteron était en correspondance avec les grands docteurs de l'église catholique.

 

Données épistolaires

 

Si nous n'avons pas de vestiges archéologiques pour cerner les frontières de la Cité-Dieu, nous savons que Dardanus a eu une correspondance épistolaire avec St. Augustin et St. Jérôme.

Retiré des fracas de l'empire romain et de ses lourdes charges, éloigné du chaos des invasions barbares, c'est peu après sa conversion au christianisme qu'il aurait trouvé dans l'isolement des montagnes sisteronaises toutes les conditions d'une vie de recueillement.

En tout cas, c'est bien St. Augustin, le théoricien de l'Eglise, évêque d'Hippone pendant 30 ans qui écrit à Dardanus. Des questions de théologie trouvent une réponse par un épître, véritable traité religieux qui passera à la postérité. St. Augustin s'adresse alors à son correspondant en l'appelant « frater dilectissimus » (frère très cher). St. Jérôme, lui aussi, dans son monastère de Bethléem s'adressera à travers lui à « l'homme érudit par excellence ».

On reste stupéfait qu'un homme si peu connu de l'histoire romaine ait trouvé un tel écho auprès des saints hommes. Peut-on penser que la circulation des idées et des rapports spirituels devançaient tous les moyens modernes d'échanges intellectuels ?

En tous cas, Dardanus et St. Augustin correspondent et c'est le titre de l'ouvrage de l'évêque d'Hippone qui est gravé sur un rocher bas-alpins.

 

Données réalistes

 

Une fois passé un juste étonnement et les questions-réponses qui en découlent, peut-on en savoir davantage sur ce lieu qui excite l'imaginaire ?

Si le terme de Cité de Dieu nous ébloui, comment imaginer une cité dans ces rudes solitudes alpines éloignées de toutes les voies de communication ? En fait, l'inscription ne parle que de « locus », de lieu, d'une terre que ce haut fonctionnaire tenait vraisemblablement de Neva Gallia son épouse, gallo-romaine.

A l'instar de ces anachorètes qui se contentaient d'un creux de rocher pour affirmer une vie de prière (voir Carluc), Dardanus a pu créer une petite communauté dans l'isolement et le calme des montagnes bas-alpines pour former un centre de prière ou de recueillement. En tous cas, c'est bien de questions religieuses que, à cette époque, il s'entretient avec les pères de l'Eglise.

Et la Pierre Ecrite témoigne de cette fondation qu'il s'agisse d'une petite communauté ou plus simplement d'un domaine terrien à vocation agricole. Dardanus , converti, renforce ici sa vie spirituelle tout en gardant et en favorisant l'accueil.

Le choix de ces montagnes est un choix de recul et d'ascétisme. Il suffit de regarder autour de soi. Mais ici, il est aussi loin de ses anciennes fonctions et des barbares qui envahissent la Gaule. Rappelons aussi que dans le Bas-Empire romain on utilise volontiers des formules emphatiques et les titres de Dardanus (gouverneur, maître des requêtes, questeur du palais impérial) sont étalés dès le début de l'inscription. Quant à la route « ouverte dans le roc », il a, sans doute, suffit de rendre viable un accès déjà existant vers le domaine.

Concernant la localisation exacte de Théopolis, aucune donnée archéologique tangible n'est apparue mais les grands espaces sont nombreux jusqu'aux cirques rocheux qui entourent St. Geniez.

 

Données imaginatives

 

Aujourd'hui, la route qui mène à St. Geniez et à Authon porte le nom de route du temps, celui des temps géologiques de cette région fossilifère. Coïncidence surprenante, St. Augustin a été le premier à s'interroger sur la notion de temps…

Ici, en Haute Provence, l'aventure est bien au bout du chemin.

 


19/08/2013
0 Poster un commentaire